LES CELIBATAIRES JUIFS, Comment faire pour les aider

LES CÉLIBATAIRES JUIFS, Comment faire pour les aider

 

Les célibataires-juifs, nos amis, nos voisins, nos cousins … comment les aider

 

La meilleure aide que nous pourrions apporter à ceux de nos amis, encore célibataires c’est avant toute chose: une oreille attentive. C’est aussi d’essayer de les aider à évaluer, quand il y a lieu, avec beaucoup de délicatesse et de diplomatie, le comment de leur situation.

 

Comment en sont-ils arrivés là?

 

Mais surtout, on évitera de les juger ! N’est-il pas écrit dans les Pirkei-Avot ne juges pas ton prochain jusqu’à temps que tu aies été exactement à sa place….

 

Juger, nos amis célibataires: on ne le fera jamais, mais les aider à se remettre en question sans bouleverser leur univers, ça Oui,  il faudra le faire….sans dramatiser pour autant!

 

Et en mettant toujours, dans nos propos, une note d’optimisme.

 

  1. Célibataires juifs, restez optimistes,

 

Restez positifs, tout le temps, c’est ainsi que, lorsque vous aurez une réelle opportunité, vous la saisirez !

 

Vous ne devriez à aucun moment vous décourager : c’est vrai que toute personne a des hauts et des bas, des moments d’optimisme et des moments de pessimisme : vous, vous devrez tout le temps veiller à vous maintenir avec un moral élevé.

 

Hazal (nos sages) disent que de nos jours, toute personne devrait avoir à portée de sa main un livre de moussar (éthique juive) pour y puiser, quand le besoin s’en fait sentir, les forces nécessaires pour surmonter les difficultés du moment.

 

Il y a quelque chose de plus accessible à faire, toujours dans le cadre de ce conseil sur le moussar, plutôt que d’avoir un livre avec soi tout le temps, c’est de s’astreindre à y étudier tous les jours, sans exception à la règle, entre 20 minutes et une ½ heure.

 

C’est quelque chose qui marche et même, qui marche très bien. On ne peut s’en persuader que si on l’expérimente, soi-même, pendant une période significative (trois ou quatre mois, les effets se feront ressentir, cependant au bout du premier mois).

 

Restez positif tout le temps, et vous verrez que si vous cherchez vraiment, ce qui vous est objectivement adéquat, vous finirez par faire des rencontres de plus en plus proches à ce que vous cherchez.

 

C’est à ce moment-là, pas avant et pas après, qu’il faudra saisir votre chance.

 

Votre prière vous y aidera.

 

Ce qui compte, ce n’est pas tant de faire beaucoup de rencontres, mais plutôt le minimum de rencontres, le plus prêt de votre cible.

 

Imaginez un directeur du personnel, d’une entreprise : il a besoin d’un chef de projet dans tel domaine : que va-t-il faire, il va définir du mieux qu’il peut le poste à pourvoir, et à la suite de cela, croyez-vous qu’il va recevoir les dizaines de candidatures qu’il a reçues ?

 

Certainement pas ! il va sélectionner : il va choisir de voir les 5 candidats les plus proches de sa recherche, au maximum il en sélectionnera 6 (s’il y a deux ex-aequo). Seront invites au 2eme entretien 3 candidats, au 3 eme entretien  2 candidats, et enfin à partir du 4eme entretien, il n’y aura en principe qu’un seul candidat : c’est celui qui va en principe, être retenu.

 

Si vous pratiquez la technique du Chidoukh, (rencontre organisée) pour trouver votre conjoint, vous devriez vous inspirez de la méthode du chef du personnel. Le chadkhan ou la chadkhanite (conseiller/e conjugale) devra travailler aussi avec la même méthode pour réussir à vous trouver ce que vous cherchez.

 

Vous pourriez dire : Ce n’est pas si facile de rester optimistes !

 

C’est sûr, et c’est pour cela qu’il faut entretenir sa foi, ses connaissances, aller à des cours de Torah…etc

 

La vie est une lutte qui se poursuit jour après jour,

 

  1. Célibataires Juifs : la Lutte quotidienne

 

Si vous voulez réellement fonder une vraie famille juive, il va falloir faire preuve de volonté.

 

On dit en hébreu le vouloir d’un homme c’est son honneur,

On dit aussi, que celui qui veut s’élever dans la kedouchah, massein lo min HaChamayim

Traduction : celui qui veut s’élever  dans la sainteté (L’observation des commandements), reçoit une aide du Ciel.

 

Pour nous autres croyants, c’est notre manière de nous élever dans notre foi, dans nos convictions. c’est ainsi que nous gagnons notre place au Ciel

 

Ceci est d’autant vrai que lorsque l’on est marié, tout n’est pas encore gagné : La lutte continue pour préserver et épanouir le couple créé et construire la famille.

 

Le mariage n’est réussi que s’il perdure à l’épreuve du temps. Si le foyer donne naissance à des enfants, c’est encore mieux : la couronne sur la tête du vieillard n’est-ce pas les enfants et les petits enfants éduqués dans le chemin de la Torah.

 

N’a-t-on pas l’habitude de chanter : וראה בנים לבניך, שלום על ישראל, une traduction simple et spontanée: tu ne connaitras de paix (à propos de tes enfants) que lorsque tu verras des enfants chez (chacun) de tes enfants. (ceux qui constituent la couronne du vieillard)

 

 

  1. Célibataires Juifs : Persévérez dans vos recherches !

 

יגעתי ומצאתי תאמין : J’ai cherché et j’ai trouvé, ça vous pourrez y croire!

 

La recherche d’un conjoint, n’est pas toujours évidente, hormis les cas heureux où tout coule comme de l’eau de source, la formation de couple se fait, quelques fois à force de patience et de persévérance.

 

En dehors de l’attrait minimum que chacun doit avoir pour son partenaire, il y a la compréhension et la confiance réciproque, qu’il faut installer. Car, c’est ce qui reviendra, jour après jour, dans la vie quotidienne du couple. Ce n’est pas l’affaire d’un  jour ou d’une semaine, mais d’une période qui va se prolonger, en principe toute une vie.

 

Et, c’est pour cela que l’accent est mis pas seulement sur la beauté physique mais sur ….

 

  1. Célibataires Juifs : Rechercher La grandeur d’âme de votre Conjoint

 

Hazal disent que lorsque un célibataire recherche une conjointe il doit rechercher chez elle sa grandeur d’âme ce que l’on appelle en Hébreu ses middoth :

 

La sincérité, la franchise, la droiture, la générosité, l’attention a priori toujours bienveillante: ceux-ci sont des middoth ( traits de caractère)  avec lesquels il est facile de construire. Avec des traits de caractère opposés a ceux que l’on vient de citer il sera impossible de construire quelque chose de noble et de beau et de durable.

 

C’est pour cela que la méthode du chiddoukh (quand elle est pratiquée avec soins et méthode) est préconisée : parce que c’est une approche globale qui prend en compte, dès le début, tous les aspects de la vie du couple, et la capacité de chacun des futurs conjoints d’y apporter sa contribution spécifique.

 

  1. Celibataires Juifs : La nécessite de s’adapter au conjoint(e) trouvé(e)

 

Pour arriver à ce que votre mariage perdure, il vous faudra passer par l’acceptation de votre conjoint (tel/le qu’il/elle est) avec toutes les qualités que vous lui aviez trouvées lors de vos premières rencontres.

 

Et même si  une partie des qualités que vous auriez souhaitées lui trouver auparavant, n’étaient pas  là. Il vous faudra renoncer à être exigeant/e, si vous avez trouvé chez votre futur)e) conjoint(e) les qualités essentielles (pour vous)  que vous cherchiez, et vous devrez construire à partir de là, à partir de ce qui existe, et surtout ne pas essayer de construire avec ce qui n’existe pas !

 

Car si l’on reste sur la ligne de conduite du : je veux, …. j’exige… le couple ne pourra pas résister à l’épreuve du temps

 

Et si la réussite tardait à venir, l’erreur à ne pas faire absolument ce serait de se décourager …. de s’imaginer qu’on n’a pas de chance.

 

Une chose est sûre : si l’un des candidats conjoints affiche son découragement, il fera fuir les autres candidats « conjoint » en face de lui: l’être humain est ainsi fait qu’il préfère la force à la faiblesse, la certitude à l’aléatoire, la fermeté à la mollesse.

 

Le célibataire devra intégrer que  

 

  1. Célibataires Juifs : le résultat de nos recherches ne dépend pas uniquement de nous mais aussi du C.iel

 

C’est pour cela que nous devons rester résolument positifs, et croire aux effets de notre prière.

 

Ce qu’il incombe à chaque célibataire de faire, c’est sa hichtadlout, c’est-à-dire sa mise en œuvre personnelle des moyens dont il dispose pour atteindre son but : se marier.

 

Nos commentateurs disent que chaque individu doit prendre exemple sur l’Oie (Traité « Baba Kama » 92 b); humble, elle cherche sa nourriture et celle de sa couvée avec détermination.

 

Comme l’oie,  chacun d’entre nous doit consacrer l’essentiel de son temps à son travail pour amener à la maison  le revenu nécessaire à la subsistance, à l’étude de la Torah et au fait de fonder et entretenir sa famille.

 

  1. Célibataires Juifs : Ce qui nous a conduit tout au long de notre histoire c’est La Foi

 

Ce qui a conduit le peuple juif depuis la sortie d’Egypte et jusqu’à aujourd’hui, c’est la Foi.

 

C’est un optimisme construit sur la base de l’observance des commandements et l’étude de la Torah (sans oublier le moussar, l’éthique juive).

 

En nous inspirant du comportement de nos ancêtres nous mériterons la même réussite et les mêmes Berakhot.

 

Le (la) célibataire juif doit faire preuve de foi, tout au long de son célibat et à cela, il devra rajouter tout le temps sa hichtadlout personnelle (mise en œuvre des moyens dont il dispose), pour trouver le/la conjoint(e) qui lui est le/la plus adapte/e

 

Le célibataire juif pour rester positif et constructif devra avoir toujours en tête ce qui est écrit dans les livres saints:

 

מי שבנה בית נאמן וכשר בישראל, כמו שבנה חרבה מי ירושלים

 

Celui qui se marie et fonde un foyer conforme à la Loi Juive, est considéré comme s’il avait reconstruit une des ruines (du Temple) de Jérusalem.

 

Les Grands de La Torah de notre génération disent que nous vivons ces dernières décennies les années qui précèdent la venue de משיח צדקנו  (notre Juste Messie) celui-ci marquera sa venue, par le nombre impressionnant de mariages qu’il y aura à ce moment-là : en effet, notre Juste Messie aura la capacité immédiate de voir chez tout un chacun à qui il peut correspondre et avec qui il pourra fonder une famille notre Juste Messie avec succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq + huit =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>