LE MARIAGE JUIF…. LE PLUS BEAU JOUR DE LA VIE,

 

Le Mariage, Couple Juif

Couple Juif : Signature de la Ketouba (Contrat – le Mariage ) il faut faire de son mieux pour réussir son mariage!…..

  1. le mariage, il faut faire de son mieux pour le réussir !…..

La blague raconte la situation suivante: après de nombreuses années d’existence faite, de hauts et de bas, de satisfactions et de déceptions, petites et grandes, deux individus en tous points semblables, passent devant le tribunal Céleste, qui va décider de leur orientation pour la vie éternelle: le paradis ou l’enfer.

 

La question qui leur est posée est toute simple:

Quel a été le plus beau jour de votre Vie ?

Chacun des deux intervenants répond spontanément, sans hésiter aucunement:

Le premier dit:    Le jour de mon mariage !

Le deuxième dit: Le jour de mon divorce !

 

Le premier exprime : Le jour de mon mariage, a été le plus beau de ma vie, car cela a été depuis notre première rencontre, une vie de couple réussie. Nous avons toujours agis ensemble, nous avons appris à nous entendre, puis nous avons appris à nous écouter. C’est sûr, cela ne s’est pas fait en un jour, et cela n’a pas toujours été  facile au début, mais progressivement nous avons appris à construire ensemble, avec ce que nous avions, sans jamais faire trop au-delà de nos moyens.  Dès que nous nous sommes maries, nous avions pris pour principe, de décider toujours ensemble, des choses importantes, et de fixer un temps dans la semaine : pour parler ensemble.  Cela s’est passe comme nous le souhaitions tous les deux, depuis le jour de notre mariage: une vraie Vie de Couple Juif.

Le deuxième exprime: la vie conjugale, n’a de sens que si elle est réussie. ….Si les joies qu’elle procure sont bien supérieures à toutes les difficultés et les contingences, que le couple  crée, le mariage vaut le coup.  Sinon, s’il n’est pas possible de construire ensemble, malgré les efforts répétés des deux conjoints,  alors il vaut mieux se séparer, pour ne pas souffrir de la mésentente, et en même temps faire souffrir  le conjoint et les enfants, s’il y en a.  C’est évident que le divorce laisse  souvent  des traces et des souvenirs tenaces qui vont accompagner l’un des ex-conjoints tout au long de sa vie. Mais cela va peut-être aussi lui donner la possibilité de tenter une seconde fois de réussir une vraie vie de couple juif.

    1. 1. le mariage: l’étape importante de la vie que l’on prépare comme il faut !

Ha Sof Be Mahachava Tehila   הסוף במחשבה תחילה

L’état final d’un projet dépend de sa conception au moment de l’avant-projet.

 

Tout le principe de la Vie Juive est la sanctification du Nom Divin a chaque instant de la Vie.

Inutile de préciser que cette sanctification est encore plus accentuée lorsque la Vie Individuelle est remplacée par la vie de Couple Juif, et encore d’avantage lorsque le Couple Juif donne naissance à des enfants.

Le Ramh’al Rabi Moche Haim Lussato écrit dans son livre: Messilat Yesharim  ( le sentier de rectitude qui est traduit en français ) la vie est donnée à l’individu pour qu’il accomplisse la Torah   (L’étude et la mise en pratique de La Loi Juive) et les Mitswoth (les commandements), et qu’il surmonte toutes les difficultés, rencontrées sur son chemin.

Le principe du mariage est le don de soi, à la personne de son choix: c’est à dire à la personne qui, parce qu’elle partage notre système de valeurs, va nous permettre de construire « ensemble » une maison juive un Beth HaMikdache Katane qui sera un lieu d’élévation spirituelle pour chacun des deux conjoints du couple et pour les enfants auquels ils vont donner naissance. Ecoutez a ce propos le cours du Rav Meir THOMAS directeur du Seminaire de YERRES (91) en Fance

Dans le même ordre d’idées, nous allons retrouver dans le Talmud Babli, une idée semblable selon laquelle, le devoir de tout un chacun d’aimer son prochain comme soi-même, s’applique en premier lieu a son épouse.

Dans la Torah, le premier commandement mentionné, est celui de croître et de se multiplier. En d’autres termes, puisque la Torah sacralise tous les instants de la vie, le mariage est un pallier d’élévation dans le Service D.ivin

Mais comme dit plus haut, la réussite de tout projet va dépendre de sa conception au moment de l’avant-projet.

Le projet de mariage:  dans Pirkei Avot, (Traite des Principes)  il est précisé qu’entre 18 et 22 ans, les jeunes gens sont susceptibles de se marier.

Cela suppose que ces mêmes jeunes gens soient parfaitement conscients de  ce qu’est l’acte de mariage, (les droits et les devoirs de chacun des conjoints)  et que ces mêmes jeunes gens se soient préparés  à cette éventualité.

Dans le traite de Berakhot (Talmud de Babel, Traité des Bénédictions ) il est précisé qu’une des applications du commandement « tu aimeras ton prochain comme toi-même »  s’adresse au mari à l’égard de sa femme.   On est là dans l’univers de la Loi Juive ou les rapports entre l’homme et son prochain sont sacralisés….l’Homme à été créé a l’image de D…, donc mon prochain est directement concerne : je dois le respecter !  Les rapports humains ne sont pas banalisés ou rendus faussement équivalents, comme dans la société moderne, ou dans les réseaux sociaux, ou chacun se considère comme l’équivalent de tous les autres. Les rapports sont authentiques, toute personne respectueuse de la loi et de l’ordre public, a droit au respect, et un accent est mis, sur les personnes ayant un haut degré d’élévation morale.

..

 

C’est pour cela que la recherche du conjoint ne sera pas laissée au hasard des rencontres aléatoires, mais fera l’objet d’une démarche méthodologique précise.

‘Le Chiddoukh’ ou en français la rencontre organisée entre un jeune homme et une jeune fille, pressentis comme pouvant être les deux conjoints susceptibles de s’unir dans le cadre d’un mariage juif (KeDat Moche VeIsrael, selon la Loi de Moise et d’Israël)

La préparation au mariage,  qui intervient après l’aboutissement de la recherche du conjoint, est une étape importante. Elle inclura entre autres, la bonne compréhension des droits et devoirs de chacun des conjoints liés par la voie du mariage, (Kol HaMekadeche, Al Daat Rabanane Mekadeche: Toute personne qui se marie, réalise son mariage sur la base des Lois et Règlements établis par nos Maîtres )  et qui sont mentionnes dans la Kétouba (le contrat de mariage).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept − trois =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>