LA RECHERCHE D’UN (E) CONJOINT (E) AUJOURD’HUI

Le Conjoint sous la Houpa

Quand quelqu’un commence a rechercher sa future épouse,… il pense a ce moment là … ou …Elle viendra le rejoindre sous la Houpa…

 

 

LA RECHERCHE D’UN CONJOINT AUJOURD’HUI (Généralités)

On entend dire souvent (ceux) qui se ressemblent s’assemblent.

Cette expression pourrait bien convenir au mariage car, en fait, il y a dans les mariages qui réussissent, des qualités caractéristiques communes : une certaine équivalence approximative des conjoints: le  même âge, la même origine sociale, les mêmes croyances, la même philosophie d’existence,   les mêmes objectifs  et le même ordre de priorité dans les objectifs.

Une reconnaissance de l’autre à la fois comme différent mais aussi comme absolument complémentaire

.

Cela dit, personne au monde  ne peut prétendre avoir toutes les qualités ou même ne pas avoir de défaut du tout (si c’est le cas, il faut faire très attention, car croire que l’on n’a pas de défaut constitue déjà en soi un très gros défaut (Rav Kaufmann Bne-Brak). Par conséquent, on peut concevoir que si personnellement on n’a pas toutes les qualités que l on souhaiterait avoir, alors …. la personne rencontrée, le/la présupposé/e futur/re conjoint/te elle aussi pourrait ne pas avoir toutes les qualités qu’on souhaiterait …. lui trouver….

Tout le monde sera d’accord pour dire qu’il y a moins d’intimité,  aujourd’hui dans notre vie quotidienne, qu’autrefois et que la connaissance de l’autre est aujourd’hui plus superficielle: elle est souvent plus basée sur des impressions, que sur des observations réelles.

Ne pas avoir de profil public, sur l’un des réseaux sociaux, projette l’image de quelqu’un de plutôt ‘rétro’. Inversement, cela projette sur la personne qui pose la question, une importance accrue sur le « paraître » plutôt que sur « l’être ».

La volonté de créer une famille quelques fois ne suffit pas: car en fait,  il faut avoir beaucoup de relations pour avoir quelques chances de trouver la personne qui nous convient, et la intervient la notion de Chiddoukh (rencontre organisée) suscitée par quelqu’un (bénévole ou professionnel) qui connait deux partenaires susceptibles de s’entendre:

Cela a ete le cas pour Jacques LIPCHITZ le sculpteur bien connu, qui a eu en plus la Brakha (Benediction) du Rabbi de Loubavitch, cela a été aussi le Cas de notre ancêtre Itshak Abinou et de Rivka Imenou  voir le remarquable article du Rav Lazare LURKOWE.

 

LA VOLONTÉ DE FONDER UNE FAMILLE 

passe par la volonté de s’unir à son conjoint : non pas pour une semaine, un mois ou un an, mais en principe pour toute la vie: Je t’aime ou je te comprends, ou je t’apprécie et cela m’a l’air d’être réciproque. Par conséquent  vivre toute notre vie ensemble m’apparaît envisageable,  donc je veux me marier avec toi. Au-delà de cela, le souhait d’avoir des enfants et par la suite des petits enfants s’inscrit  dans la logique normale des choses, et quelques fois il avère judicieux de vérifier, l’identité de point de vue concernant le planning familial.

 

L’HORIZON COMMUN 

C’est ce qui va me permettre de construire avec l’autre qui va devenir mon conjoint, il faut d’ailleurs essayer lors d’une première rencontre organisée d’un Chiddoukh, cf plus loin) d’essayer de se situer l’un par rapport à l’autre: cela ne sert à rien de vouloir convaincre l’autre de la centralité de l’Etude de la Torah, la nécessité de donner une bonne éducation juive aux enfants, ou la nécessité de se référer a la même autorité spirituelle, si a la base, il y a des divergences de vue sur la manière de conduire la vie de famille

Idem concernant  les commodités qu’il y a à vivre en centre-ville si l’un des conjoints a toujours vécu à la campagne et dans un hameau d’une trentaine de familles et l’autre dans une grande ville. Il faut de suite voir si vivre dans une petite agglomération de 25,000 habitants, pas trop loin d’une grande ville et avec un minimum de commodités peut satisfaire le gout de la campagne de l’un et le besoin de commodités de l’autre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux + = huit

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>